Mois: juillet 2019

Devenir un vrai mufle sur Twitter : mode d’emploi

Sur Twitter, n’importe quel sujet est prétexte à polémiques et à invectives. La parole des internautes se libère, car la perspective de recevoir un hashtag est pleine figure semble moins effrayante qu’une gifle 1.0. S’indigner de la couleur du ciel (trop bleue) ou de la durée des secondes (beaucoup trop courtes) n’est pourtant pas à la portée de tout le monde.

Car si vous êtes une personne bienveillante qui aime prendre du recul et proposer un point de vue tempéré et compatissant, vous avez sans doute toutes les peines du monde pour trouver votre place sur ce réseau social. Pas de panique, voici un guide pratique qui contient des messages clef en main afin de vous intégrer à cette jungle qu’est Twitter. Pour chaque situation, piochez dans les réponses proposées, en ajoutant les fautes d’orthographe de votre choix.

Une connaissance annonce son mariage

  1. « Combien va-t-il coûter ? À l’heure où près d’un milliard de personnes souffrent de sous-nutrition, l’argent ne pouvait-il pas être mieux utilisé ? »
  2. « Un mariage à l’église, en 2019 ? Alors même que notre laïcité est remise en cause ? Une belle provocation… »
  3. « Pourquoi vouloir s’enfermer soi-même dans une prison ? Obsolète ! »

Une photo d’arc-en-ciel est publiée :

  1. « Voilà un enième coup du gouvernement pour faire diversion »
  2. « Merci de préciser lorsque vous utilisez Photoshop, question d’honnêteté… »
  3. « Encore un coup des lobbies, merci de ne pas leur servir la soupe ».

Une connaissance change de coupe de cheveux :

  1. « Combien coûte cette nouvelle coupe ? À l’heure où près d’un milliard de personnes souffrent de sous-nutrition, l’argent ne pouvait-il pas être mieux utilisé ? »
  2. « C’était mieux avant ».
  3. « Pourquoi mettre cette photo sur Twitter ? Les cheveux relèvent de la sphère privée ».

Un élu local annonce une bonne mesure :

  1. « Pfff, mais cela aurait dû être réalisé il y a des années. Merci de remonter le temps et de nous rendre nos années gâchées ».
  2. « Bravo, joli coup de politique politicienne. Faire quelque chose de bien pour séduire les électeurs = populisme ».
  3. « Trop beau pour être vrai, attendez de recevoir vos impôts locaux les amis… »

Quelqu’un annonce la naissance de son enfant :

  1. « Mais vous êtes prêt à tout pour faire le buzz !! »
  2. « La planète est surpeuplée et vous faites un enfant ?!? Merci de ne pas clamer votre folie sur tous les toits ».
  3. « Y a des gens qui ont des enfants parce qu’ils n’ont pas les moyens de s’offrir un chien disait Coluche ! Il a tellement raison ! » (emoji colère)

Quelqu’un annonce avoir bougé délicatement son bras droit

  1. « C’est le bras gauche qui doit être content ! Après des siècles d’oppression des gauchers en plus… »
  2. « Pourquoi ne pas avoir effectué un mouvement plus franc, plus net ? Quelque chose à cacher ? »
  3. « Oui, on a compris, vous avez un bras, merci de ne pas étaler vos privilèges sur les réseaux sociaux merci. »

Un concours pour gagner un Iphone est publié par une marque qui ne paie pas ses impôts et exploite des enfants :

  1. « Je participe, FAV et RT, merci pour cette belle opération et bonne chance à tous ! »

Si par contre vous souhaitez avoir une présence positive et bienveillante sur les réseaux sociaux, voici mes deux livres qui présentent une approche centrée sur l’humain…

réseaux sociaux livre Guide du community manager

Publicités