Réseaux sociaux : 4 techniques pour bien s’adresser à sa communauté

Pour nouer des liens forts avec les membres de votre communauté, il faut savoir comment dialoguer avec elle. Il existe quelques techniques simples et éprouvées qui marchent.

La 2e personne du pluriel est votre allié

Utilisez au maximum la 2e personne du pluriel dans vos messages, afin de vous adresser directement à vos lecteurs. À l’inverse, évitez les messages impersonnels et généraux, car l’internaute ne se sentira pas vraiment interpellé.

Sur les réseaux sociaux, il s’agit de satisfaire l’ego du lecteur. Pour cela, quoi de mieux que de lui adresser très directement la parole, de lui poser une question, voire de lui demander son avis ? Ayez un ton complice, faites-lui sentir que son avis compte, et personnalisez le plus possible vos publications.

Voici un bon exemple créé de toute pièce pour la page Facebook d’une entreprise de cosmétique. Le message s’adresse directement aux lecteurs et les pousse à s’exprimer. Car pourquoi faire compliqué quant on peut faire simple : l’engagement se provoque en incitant les internautes à s’exprimer, tout simplement !

Incitez à l’action avec des verbes… d’action !

Vos messages sur les réseaux sociaux ont (ou devraient) avoir un objectif clair : faire cliquer le lecteur pour qu’il découvre un article de blog, qu’il visite votre boutique, qu’il partage… Or, la façon la plus simple d’obtenir ce résultat est de l’inciter à le faire avec un verbe d’action, évidemment à la 2e personne du pluriel (voire à la 2e personne du singulier si votre communauté est jeune).

Le verbe star est « découvrir », qui devient naturellement « découvrez » : découvrez notre vidéo, notre nouveau site Web, etc. Ce verbe d’action est tellement efficace qu’on a tendance à trop l’utiliser !

Essayez de varier :

  • « Essayez »
  • « Téléchargez »
  • « Vérifiez » : si le message pose une question.
  • « Apprenez » : pour un livre blanc, un article de blog.
  • « Visitez » : pour un événement ou une boutique en ligne.
  • « Demandez » : si vous proposez un chat ou un MP.

Une variante intéressante est l’utilisation de la première personne du singulier : « Je télécharge ! » ou « Je partage », par exemple.
Évitez donc les formulations passives ou indirectes, qui obtiennent des résultats beaucoup moins importants.

Présentez concrètement ce que vous proposez de faire à vos lecteurs

Vous connaissez sur le bout des doigts toutes vos offres, mais ce n’est pas le cas de vos lecteurs. Ils n’ont jamais lu votre newsletter et ignorent à quoi elle ressemble, alors comment pouvez-vous leur demander de s’y inscrire ? Tout simplement en profitant des réseaux sociaux pour leur montrer.

Lorsque le magazine Alternatives économiques vous invite à s’inscrire à sa newsletter, il vous la montre avec une capture d’écran. Le lecteur voit alors immédiatement ce que son inscription peut lui apporter. Présenter concrètement ce que l’on propose favorise l’action, en levant des craintes et en clarifiant l’offre.

Donnez la parole à vos communautés

Un excellent réflexe sur les réseaux sociaux est de poser directement une question aux lecteurs. Souvent, les marques et les grandes entreprises sont réticentes à le faire car elles gardent une posture de supériorité vis-à-vis des clients. L’époque de l’entreprise toute puissante et vivant dans une tour d’ivoire est terminée. Celles qui acceptent de dialoguer d’égal à égal ont un énorme avantage.

Les avantages sont nombreux :

  • Vous générez de l’engagement, puisque chaque réponse est un commentaire de plus, donc une interaction.
  • Vous créez une relation de proximité avec vos lecteurs, qui sentent que vous les écoutez.
  • Vous obtenez des idées de contenu. Cerise sur le gâteau, ce contenu intéressera vos lecteurs puisqu’ils en sont à l’origine.

Voici un excellent exemple de question posée par le magazine Sciences et Avenir. Rien de bien sorcier, vous pouvez vous aussi le faire !

Attention toutefois à ne pas ouvrir de boîte de pandore : ne demandez pas des choses folles comme le prix souhaité pour votre futur produit ! Évitez aussi les questions qui pourraient déboucher sur des polémiques ou des critiques.

En règle général, demandez-vous sincèrement si vous allez pouvoir tenir compte des réponses. Si ce n’est pas le cas, cela risque de générer un sentiment de frustration chez le lecteur.

Pensez aussi à remercier les personnes qui répondent en commentaire. Cela montre bien que vous vous intéressez à leur avis.

réseaux sociaux livre

 

 

Découvrez de nombreuses autres astuces et techniques dans mon livre !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s